Aller au contenu principal

Feder

OBJECTIF DU PROJET :

Le projet FEDER « Luxembourg Science Center » concerne le cofinancement d’équipements scientifiques et technologiques d’exception. L’accent est mis ici sur les points suivants :

  • Rapprocher la science et la recherche du grand public ;
  • Développer les synergies entre les entreprises luxembourgeoises, les opérateurs économiques et les instituts de recherche en mettant les équipements à disposition pour des projets spécifiques. (Si vous cherchez à collaborer avec nous, n’hésitez pas à contacter Julien Meyer ou Nathalie Gales.)

 

Les équipements suivants sont financés par le projet FEDER :

STATIONS EXPÉRIMENTALES :

– Écosphère : L’écosphère est une boule de verre hermétiquement fermée d’un diamètre de 1 mètre qui contient un écosystème autosuffisant (micro-organismes, crevettes, algues). L’écosystème de l’écosphère peut exister jusqu’à 20 ans en autonomie complète sans aucun apport extérieur (mis à part la lumière du jour). C’est un excellent exemple d’« économie circulaire » et représente la fragilité de l’écosystème terrestre et la nécessité de le protéger. L’écosphère a été développée par des chercheurs de la NASA au Jet Propulsion Laboratory. Ils se sont intéressés à la façon dont la vie peut exister loin de tout contact avec la terre.

– Chambre à brouillard et à étincelles : Ces deux stations expérimentales permettent d’observer les trajectoires de particules subatomiques à l’œil nu. Dans la chambre à brouillard, ceux-ci sont rendus visibles par de petits nuages ​​formés par condensation dans une atmosphère d’alcool. Dans la chambre à étincelles, les trajets sont spectaculairement visualisés par de petites décharges électriques. Historiquement, les chambres à brouillard et à étincelles ont été parmi les premières méthodes pour rendre visibles les particules élémentaires. Ils ont permis la découverte de plusieurs particules élémentaires encore inconnues, ce qui a permis l’attribution de plusieurs prix Nobel.

– Hologramme : L’holographie est une technique spéciale utilisée pour créer des images 3D spectaculaires sur une surface 2D. Une application actuelle de cette technologie est la mémoire holographique à l’aide de laquelle, par rapport aux dispositifs de stockage de données traditionnels, des densités de données élevées peuvent être stockées.

INSTRUMENTS DE RECHERCHE :

– Microscope électronique : Le microscope électronique à balayage (MEB) donne un aperçu d’un monde « infiniment » petit. L’appareil compact et simple d’utilisation permet de prendre des photos de petits objets avec un grossissement jusqu’à 100.000 fois (à titre de comparaison : un microscope optique traditionnel est limité à un grossissement de 1.500 fois). Le relief de la surface et la composition chimique de chaque point de la surface peuvent être examinés.

– Caméra ultra-rapide : Elle permet des enregistrements de 100.000 images par seconde (les caméras conventionnelles prennent 24 images par seconde à des fins de comparaison); et le tout en couleur ! Avec cette caméra, des phénomènes physiques ultra-rapides qui nous entourent peuvent être décomposés au ralenti : de l’éclatement d’un ballon rempli d’eau au battement des ailes d’un insecte.

– Observatoire : Outre le microscope électronique, qui nous donne accès à un monde infiniment petit, et la caméra ultra-rapide avec laquelle nous plongeons dans des mondes infiniment rapides, l’observatoire devrait maintenant nous permettre d’observer l’étendue infinie de l’espace. Guidés par des médiateurs scientifiques, les visiteurs ont la possibilité d’explorer le soleil, les planètes, les galaxies, les astéroïdes, les comètes, les nébuleuses astronomiques, les amas d’étoiles, la lune, les étoiles doubles et autres corps célestes. De plus, l’observatoire est accompagné d’un planétarium.

– Dispositifs (bio-)médicaux : Une collection de différents dispositifs permet d’examiner et de comprendre le corps humain. Différentes techniques peuvent être utilisées pour regarder à l’intérieur du corps et rendre « visibles » les os, les muscles, le cerveau, les signaux nerveux, les vaisseaux sanguins, etc. :

  • Un appareil IRM ;
  • Une machine à ultrasons ;
  • Un électroencéphalogramme (EEG).

– LIBS Laser : Semblable au spectromètre du microscope électronique, le laser LIBS « Laser-induced breakdown spectroscopy » peut être utilisé pour effectuer des études qualitatives et quantitatives de la composition chimique des surfaces d’objets. Contrairement au microscope électronique, la taille de l’échantillon examiné n’est pas limitée. Dans l’industrie, les lasers LIBS sont utilisés, entre autres, pour le recyclage. Différents métaux et alliages peuvent être distingués très rapidement et en partie automatiquement. Ces lasers jouent également un rôle majeur dans l’exploration de l’espace. Le « Curiosity Rover » est par exemple équipé d’un laser LIBS pour examiner des échantillons de matériaux sur Mars..

MACHINES DE FABRICATION :

– Imprimante 3D : L’impression 3D est considérée comme une révolution à la même échelle que l’invention de Gutenberg de l’impression sur papier il y a 5 siècles et a considérablement changé le monde de la production ces dernières années. Fondamentalement, avec l’impression 3D, le matériau est ajouté couche par couche jusqu’à ce qu’un objet tridimensionnel soit créé. Appartiennent à notre flotte :

  • Une imprimante à filament plastique ;
  • Une imprimante à résine plastique ;
  • Une imprimante à couleur poudre CMJN ;
  • Une imprimante à métal.

– Scanner 3D : Les scanners 3D acquis dans le cadre de ce projet sont soit portatifs, soit des scanners de salle. Avec les scanners manuels, de petits objets de quelques centimètres à des objets de la taille de quelques mètres peuvent être enregistrés. Le scanner de salle enregistre et documente son environnement en 3D. D’une part, les scanners 3D simplifient le travail avec les imprimantes 3D. Un objet peut être scanné et le scannage peut ensuite être utilisé comme une aide à la création d’un objet 3D numérique. D’autre part, la numérisation d’objets peut servir de documentation et de modèle pour les plans d’architecture. Les domaines d’application sont l’architecture et la construction, la mode et le design, l’archéologie, la médecine et autres.

– Découpe à jet d’eau : Les découpes à jet d’eau sont utilisés pour la découpe contrôlée par ordinateur de matériaux tels que l’acier. Un jet d’eau chargé d’un abrasif comme du sable, génère une pression élevée (6000 bar) sur la surface de la pièce à des vitesses de sortie allant jusqu’à 1000 m/s.

Planifiez votre exploration!

Car image
Ce site utilise des cookies. Ceux-ci assurent la bonne fonctionnalité de notre Site et vous permettent de bénéficier de l’ensemble des fonctionnalités. En cliquant sur la case « J’accepte » vous acceptez le placement de ces