Bienvenue sur Luxembourg Science Center

1-Projet

  • Actualités

    Visite du LSC par le nouveau Secrétaire d'Etat à la Culture Guy Arendt
    Visite du LSC par le nouveau Secrétaire d'Etat à la Culture Guy Arendt

    04.04.2016
    Arrivée dans l'équipe d'un nouvel élève ingénieur informaticien de 3ème année de TELECOM Nancy, Tom Michel, pour le développement informatique de stations expérimentales. Ce stage va durer six mois.

    31.03.2016
    Début des travaux de rénovation de l'ancienne école professionnelle d'ArcelorMittal (la "Leierbud"), qui abritera temporairement le LSC. Ouverture prévue mi-2017.

    24.03.2016
    Visite du LSC par des représentants de Delphi Automotive Systems afin de préparer une future collaboration.

    17.03.2016
    Visite du LSC par le nouveau Secrétaire d'Etat à la Culture Guy Arendt, accompagné de Bob Krieps et Max Theis.

    17.03.2016
    Visite du LSC par le conseil d'administration de la Fondation Lanners.

    26.02.2016
    Nouvel article sur le LSC dans le Quotidien. (cf. REVUE DE PRESSE)

    25.01.2016
    Arrivée dans l'équipe de nouveaux élèves ingénieurs stagiaires de 5ème année de l'ENIM Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz, Mathieu Blaise et Siqi Huang, pour la conception de stations expérimentales. Ce stage va durer 6 mois.

     

    EVENEMENTS A VENIR

    10.06.2016
    Le LSC organisera la session "Awakening Professional Vocations" à la conférence "Ecsite 2016" à Graz. 

    12.06.2016
    Le LSC participera au "Energy Kids’ Day" au Fond-de-Gras.

    Oct-Nov.2016
    Le LSC organisera l'exposition "Beyond the Lab: The DIY Science Revolution" sur la recherche citoyenne dans le domaine de la santé, élaborée dans le cadre du programme européen SPARKS.

    #cc0c00
  • Orienter/sensibiliser

    Orienter les jeunes et chercheurs d’emplois (actuels & futurs) vers les technologies et activités en demande dans l’économie de demain.

    La raison d’être du Luxembourg Science Center est de stimuler l’intérêt des jeunes enfants, adolescents et moins jeunes pour la science et la technologie de façon ludique et non-contraignante. En effet, afin de rétablir l’équilibre entre l’offre d’emplois professionnels dans l’ère du numérique et les qualifications professionnelles des demandeurs d’emplois, il faut d’abord convaincre ces derniers que « MINT is Fun » (MINT : Mathématiques, Informatique et Communications, Sciences Naturelles et Technologies). Il s’agit en fait de les convaincre que les maths et les sciences sont accessibles à tout le monde, jeunes et moins jeunes.

    Comme pour les jeunes, la sensibilisation des adultes pour les sciences et les technologies de demain engendrera une réorientation vers les métiers et professions. En outre, la campagne de sensibilisation des adultes vise à encourager les jeunes dans leurs choix professionnels pour poursuivre une éducation scientifique et technique.

    #e03a00
  • Création touristique

    Création d’une activité touristique phare dans le Sud du pays.

    La popularité et l’efficacité des Science Centers par le biais de la « vulgarisation » scientifique sont prouvées. Des exemples aux Etats-Unis, en Europe et en Asie en sont la preuve. De plus, les visites aux Science Centers ont un volet événementiel, souvent en groupe, qui accentue les visites répétées, propulsant le nombre de visiteurs bien au-delà de la centaine de milliers.

    Une étude de marché comparative des zones de chalandises du Technorama de Winterthur, qui attire chaque année entre 250 000 et 300 000 visiteurs, et du projet Luxembourg Science Center a pu démontrer d’ailleurs qu’avec un produit de qualité égale, ce dernier sera bien placé pour attirer un nombre de visiteurs similaire.

    #ef6b00
  • Particularités

    Alors que quand au fond il s’agira d’adapter intelligemment le modèle du Science Center qui a fait ses preuves à l’étranger, les particularités et l’attractivité additionnelle du Luxembourg Science Center sont les suivants :

    • l’impression du visiteur : le hall monumental de la Centrale d’Energie, situé en lisière d’un important site sidérurgique en opération
    • la Groussgasmaschinn et les ponts roulants, tous en état de fonctionnement
    • l'évolution de la science à travers les âges sera retracée à travers une collection d'équipements énergétiques historiques, liant ainsi le passé aux technologies du futur, l'objectif d'orientation professionnelle vers les métiers d'avenir
    #ff9900

2-Préfiguration

  • Exemples à suivre

    Exploratorium - San Francisco

    Afin de définir une stratégie pour le Luxembourg Science Center, nous avons visité une bonne trentaine de Science Centers en Europe, Amérique du Nord et en Asie.

    Si la plupart de ces institutions sont primordialement – sinon même exclusivement – axées sur une approche ludique et non-contraignante, générant uniquement une expérience scientifique par l’instinct propre des visiteurs et la présentation d’idées reçues par les règles scientifiques bien connues, une minorité commence à inclure dans leur programme la présentation des technologies avancées d’avenir et l’orientation des jeunes vers des vocations scientifiques dans ces domaines du futur...

    Etant donné le manque dramatique dans notre région de vocations et d’orientation professionnelle vers ces technologies, il s’avère naturel que la mission primaire du Luxembourg Science Center, son leitmotiv, devienne l’incitation et le pilotage des jeunes vers les métiers d’avenir de l’économie numérique.

    #192168
  • Première mission : la vocation

    Considérant l’augmentation croissante du chômage des jeunes, sachant que seulement 16% de nos étudiants, s’orientent vers des vocations professionnelles dans les filières des STEM (Sciences, Technologies, Engineering et Mathématiques) alors que des postes offerts dans ces domaines restent inoccupés, les promoteurs du Luxembourg Science Center se proposent d’avancer la réalisation de ce volet du projet avec la mise en place d’une version allégée du Science Center concentrée uniquement sur la vocation professionnelle et réservée aux écoles luxembourgeoises des 5 – 18 ans.
         
    L’objectif de cette première phase de réalisation sera de répondre d’urgence aux problèmes d’orientation des élèves vers les métiers de l’économie numérique et de tâcher de rétablir l’équilibre des choix de métiers.  Il s’agit de susciter chez les jeunes le déclic vocationnel dès la rentrée scolaire 2016 par l’ouverture du Science Center en version allégée, une « Preview » en quelque sorte du Projet final dans les locaux temporaires de l’ancienne Ecole Professionnelle de Differdange avec une surface limitée à environ 3.000 m2.

    Un mélange d’activités extra-scolaires, minutieusement choisies afin de garantir un rendement efficace dans le contexte de la vocation professionnelle, sera représenté par :

    • des stations expérimentales intuitives assurant une initiation scientifique ludique et non contraignante,
    • 
des présentations en groupe de phénomènes scientifiques,

    • des laboratoires/ateliers guidés de travaux pratiques,
    • 
des studios de “Tinkering” and “Makers” (approche du « mettre la main à la pâte ») spécifiques pour chaque catégorie d’âge.
    #003f87
  • Preview 2016

    Les premières stations expérimentales du « Preview » traiteront des thèmes : « Comment (se) faciliter le travail ? » et « Comment produire de l’électricité ? ». D’autres vont suivre au fur et à mesure de leur développement. Conçues ensemble avec les enseignants participants du primaire et secondaire ces stations vont être évaluées quant à leur efficacité pédagogique, vocationnelle et scientifique dans un contexte luxembourgeois. Une expérience centrale introduira le phénomène scientifique de façon spectaculaire pour ainsi attirer l’attention, l’intérêt et la curiosité des jeunes visiteurs. Elle sera complétée par une dizaine de stations « satellites ». Le « Preview » nous permettra de développer le savoir-­faire des créateurs et constructeurs, tester la collaboration avec les enseignants et élèves pour ainsi créer le produit le meilleur pour le futur Science Center.

    #00709e
  • Stations expérimentales

    Luxembourg Science Center - Bobine de Tesla

    Cliquer sur les images pour agrandir

     

    #00829b

3-Potentiel

  • Vocation professionnelle

    Nemo - Amsterdam

    Le Luxembourg Science Center va présenter un amalgame d’activités minutieusement choisies afin de garantir un rendement efficace dans le contexte de la vocation professionnelle, représenté par : 

    • des stations expérimentales intuitives assurant une initiation scientifique ludique et non-contraignante,
    • des présentations en groupe de phénomènes scientifiques assurées par des médiateurs expérimentés,
    • des laboratoires/ateliers guidés de travaux pratiques dans les domaines de la bio (technologie), de l’électronique et de ses applications, des mathématiques, de la chimie, des physiques, de la logistique, des sciences de la nature, etc...
    • des orientations d’évolution historique scientifique et économique basées sur notre passé artisanal, industriel et des services,
    • des studios de « Tinkering » and « Makers » (approche du « mettre la main à la pâte ») pour tous les âges y inclus dans l’utilisation et l’assemblage de circuits électroniques, d’imprimerie tri-dimensionnelle, de la découverte en ADN et autres technologies d’avenir.
    #006b3f
  • Événementiel

    Le volet événementiel est important à plusieurs titres : faire vivre cet espace architectural se prêtant facilement pour fonctions et représentations ; rapprocher le Science Center de la population et groupes sociaux, générer des rentrées financières supplémentaires.

    Mises à part les recettes des visiteurs, le volet événementiel ou mise à disposition d’espace représente les recettes les plus importantes des Science Centers. Celui-­ci se compose de conférences, réunions, présentations de produits nouveaux, expositions liées aux produits d’entreprises spécifiques, fêtes de fin d’année, anniversaires, etc...

    #3a7728
  • De l'ère industrielle à l'ère numérique

    La particularité et l’avantage énorme du Luxembourg Science Center par rapport à ses pairs est la présence représentative de la collection historique permettant de retracer de façon explicative et éducative l’évolution scientifique, économique et technique à travers les siècles. Il sera ainsi étonnant pour le visiteur de découvrir que la source primaire pour la production électrique passe de la vapeur au gaz (grâce à Paul Wurth et les développements des moteurs à gaz vers 1898) pour repasser à la vapeur vers 1950 et de nouveau au gaz. Tous ces bouleversements ayant à chaque fois généré des avantages concurrentiels pour les uns aux dépens des autres sont une leçon extraordinaire pour le visiteur se trouvant aujourd’hui à l’aube de l’ère numérique et au crépuscule de l’ère industrielle. Si les évolutions vapeur d’eau/gaz furent dictées par l’évolution technologique des matières dans la construction des équipements (on dirait aujourd’hui hardware), le parallèle et la comparaison des évolutions scientifiques ne permettent pas moins de recréer le sentiment du déjà vu et d’en tirer les leçons adéquates.

    #568e14
  • Revue de presse

     lw13mai2016.pdf
    Luxemburger Wort 13/05/2016

    Cliquer sur le diaporama pour ouvrir le PDF

    #7fba00

4-Bâtiment

  • Historique

    Le bâtiment fut construit en plusieurs étapes et consiste en deux parties architecturales distinctes.

    LA PARTIE NEO-CLASSIQUE

    Ce bâtiment monumental, communément appelé Centrale à Gaz II, est unique en son genre et ressemble à l’architecture de la Gare/Musée d’Orsay à Paris.

    Une première partie fut construite en 1905, et contrairement aux usages de l’époque, ce bâtiment ne fut pas construit en poutrelles d’acier dont l’usine de Differdange était et est toujours un des grands fournisseurs mondiaux, mais en maçonnerie et en stuc. Par ce joyau architectural on voulait honorer l’exploit de l’usine de Differdange dans l’utilisation en première mondiale en 1897 des moteurs à gaz comme producteurs d’électricité plutôt que des machines à vapeur à rendement 8 fois moindre.

    BATIMENT INDUSTRIEL FONCTIONNEL DES ANNEES 30/40

    Ce bâtiment fut construit sur-mesure pour recevoir la Groussgasmaschinn, GGM 11, le plus gros moteur a combustion jamais construit, ainsi que son pont-roulant de montage et d’entretien. L’ensemble sera un des fleurons du Science Center.

    #51261c
  • Déplacement

    Malheureusement, l’emplacement actuel du bâtiment n’est pas dans un lieu idéal pour le visiteur et son utilisation projetée : situé à l’intérieur d’une usine en plein fonctionnement, difficilement accessible pour le public, cet emplacement pose d’insurmontables problèmes de sécurité tant pour l’homme en tant que visiteur (accès et sorties de secours) que l’exposition des visiteurs aux risques industrielles. Ce n’est donc pas un hasard que le propriétaire du site a annoncé des hésitations sérieuses quant à l’utilisation des bâtiments sur l’emplacement actuel. Etant donné que la « Groussgasmaschinn » ainsi que le bâtiment qui l’abrite ont été « préfabriqués » et assemblés sur le site de Differdange, le démantèlement et la reconstruction sur un terrain disponible, plus proche de la ville, facile d’accès et appartenant au même propriétaire est plus qu’envisageable.

    #603311
  • Workshop

    Six universités d’architecture (Brno, République tchèque - Florence, Italie - Nancy, France - New York, Etats-­Unis - Saarbrücken, Allemagne et Séville, Espagne) se sont penchées en mai 2014 pendant une semaine sur le thème de la reconversion des bâtiments de la « Groussgasmaschinn ». L’édifice fait toujours partie de l’installation d’ArcelorMittal et se situe à l’intérieur d’un site de production industrielle. Une trentaine d’étudiants en dernière année d’architecture et 8 professeurs ont participé à ce Workshop, dont l’objectif était de développer diverses alternatives dans la conversion et l’utilisation des bâtiments de la Centrale à gaz, le maintien et la conversion de cet héritage culturel, de définir leur fonction-­clé dans le site urbain futur entre l’entrée en ville et le centre industriel, ainsi que d’établir leur rôle particulier en tant que Science Center.

    Huit groupes d’étudiants comprenant différentes nationalités ont présenté des projets alternatifs développés, à la fois sous la forme d’un plan directeur urbain de la zone de planification, de la restauration et la conversion des bâtiments et de la machine elle­-même dans le cadre d’un centre des sciences interactif.

    #755426
  • Propositions architecturales

    Groupe 1

    Cliquez sur l'image pour agrandir le diaporama

    #8c5933